Le nouveau stade d'athlétisme de Nantes a un nom !

Publié le par davnicolas.over-blog.com

Il ouvrira à la rentrée de septembre à Nantes, au Petit-Port. Le chantier est sur le point de s'achever. Les élus de Nantes Métropole ont validé le nom proposé. Le Stade d'athlétisme couvert s'appelera Pierre-Quinon, le perchiste champion olympique aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Cet athlète qui fut aussi détenteur, pendant quelques jours en 1983, du record du monde de la discipline avec 5,82 m. C'était à Cologne, en Allemagne.

Pierre Quinon, né à Lyon, très apprécié pour son engagement et son humanité, est mort le 17 août 2011. Passionné de peinture, Il a mis fin à ses jours, en se défenestrant, à l'âge de 49 ans.

En choisissant le nom de Pierre Quinon au terme d'une consultation publique, les élus de Nantes Métropole donnent une visibilité à ce nouvel équipement et surtout rendent un hommage à un sportif atypique.

Appelés donc à proposer différents noms, les habitants de la métropole ont fait apparaître trois noms : celui de Pierre Quinon donc, mais aussi celui d'Alice Millia (1884 -1957) une Nantaise, nageuse, hockeyeuse et rameuse très engagée pour la reconnaissance du sport féminin. Enfin beaucoup se sont prononcés en faveur de Fernand Lancereau mort en 2010 à l'âge de 82 ans et créateur, entre autres, des Foulées du tram. "Eu égard à la qualité de ces deux autres sportifs", précise Jean-Pierre Fougerat, député, maire de Couëron et vice-président de Nantes Métropole, "le nom de Fernand Lancereau sera donné à la salle principale et celui d'Alice Milliat à la salle annexe".

Ce bâtiment très imposant (un carré de 95 m de côté et de 15 m de haut) est situé sur le campus universitaire du Petit-port à Nantes. Il a la particularité d'accueillir sur son toit une multitude de panneaux solaires. "Ce sera la plus grande centrale photovoltaïque en milieu urbain de France", souligne Pascale Chiron, une élue verte. Le matériel ne vient pas d'Asie mais de la région. "Les 4 000 m2 de cellules ont été fabriquées en Mayenne et assemblées à Saint-Herblain en Loire-Atlantique".

P1D2360655G_px_512_.jpg

Le lieu appartenant donc à Nantes Métropole sera géré pour cinq ans, dans le cadre d'une convention signé avec la ville de Nantes. Une équipe de cinq agents y sera affectée (cette équipe s'occupera aussi du gymnase du Baut, tout proche). L'attribution des créneaux horaires devra être validée par Nantes Métropole. À noter que l'endroit pourra servir comme centre d'examens à certaines périodes.

Pour mémoire, le stade coûte 18 millions d'euros financés à part égale par l'Université, la Région, le Département, Nantes Métropole et l'État.

photo_1271775965988.jpg

photo_1271776015239.jpg

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article